Faut-il payer les artistes ?

Quels comportements l’accès gratuit à la culture entraîne-t-il ? Faut-il faire du public un client pour qu’il se sente engagé ? Quelle est la valeur de l’immatériel dans notre monde ?

Derrière le slogan Accès à la culture pour tous, la gratuité des événements culturels pose question aux artistes et à leurs organisateurs. Sommes-nous arrivés au point où le seul moyen de maintenir un engagement du public est d’en faire un client ?

 

 

Rejoindre la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *